vendredi 7 avril 2017

Citron de Yalta



Poète
Géorgien
Sosso
La tête dans les coquelicots et les colchiques
Ou
Brigand
De grand chemin
La tête  dans les bleuets
Ou
Tsar rouge
Koba
Dans un grand palais
La tête dans les  lys dorés
A Moscou
Ou prêtre
Un jour archevêque
La tête dans les calices des violettes
Conseillez-moi
Père Dimitri
Chaque nuit
Je prends
Alternativement
Une de ses identités
Pleure
Le jeune séminariste
A grands flots de larmes
A son confesseur
Et c’est un drame quotidien...

Père Dimitri
Quelle voie m’a choisi Dieu
Toutes les nuits
Père Dimitri
Je rêve
C’est le même cauchemar
Chaque soir 
Je suis à un carrefour de ma vie
Je le sais
Je ne sais quoi faire
Et je me réveille
Toujours
Avec ce gout acide
Se lamente de nouveau le jeune prêtre.

Comme ce citron
Sort le confesseur
De sa poche
Un fruit doré
Dont il  coupe
Dans le cœur
Un morceau doré…

Exactement.
Soupire le jeune homme en goutant le citron acide.

Bien mon fils
Tu as déjà choisi
Ta voie
Bénit le confesseur
En s’éclipsant
Staline
Sera ton surnom
Mon fils
Dit le confesseur
A voix basse
En disparaissant
De sa vue
Va en paix …

Moi j’ai choisi ?
Le père Dimitri en a de bonnes!
Dit le jeune homme à l'un de ses condisciples.

Le Père Dimitri ?
Ah tu ne  le sais pas encore
Il est mort hier….

La tête dans ses rêves
Au Palais de Livadia
Se tait
Staline
Un couteau à la main
En goutant un citron de Yalta….

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire