mercredi 21 décembre 2016

Joyeux Noël Monsieur Jules VERNE !



 Regarde maman les guirlandes argentées chamarrées d’or se disputent avec les boules rouges dans le vert du sapin !

Normal mon enfant le décorateur du Grand Magasin est alsacien !

Regarde Maman c’est le nouveau Jules VERNE s’exclame l’enfant collectionneur,   avide de l’avoir déjà !

- Tu veux donc que le Père Noël  te l’amène demain ? Questionne la maman.

Maman sois donc sérieuse ! Notre époque est scientifique !  L’enfant avec respect  touche le livre merveilleux.

Le rouge Hetzel tentateur brille de mille feux dorés.

 Un vrai objet magique pour le garçonnet !

L’Ile Mystérieuse, je ne connais pas.

Première partie Les naufragés

Toujours aussi bien illustré pour l’amateur d’objet d’art !

Un trésor donc !

Et deux autres parties promises..que du suspens à venir !

Comme il doit être heureux Jules Verne le jour de Noël  . Adoré dans sa famille, par ses lecteurs,  par les enfants !

Il est bien ce livre, je vous le  conseille mon jeune ami !

 Un vieillard à la chevelure de lion, à la mise  élégante et à l’œil vif sourit et  lance cette phrase.

Passez moi le livre je vais vous le dédicacer.

La mère  dubitative s’interroge  sur l’intervention intempestive du personnage et demande inquiète

Mais qui êtes-vous donc Monsieur  pour vouloir griffonner dans le livre  que je veux offrir à mon fils ?

Moi l’auteur !  lève les yeux au ciel  le vieil homme plein de charmes !

Et il griffonne au crayon à papier une phrase bien sibylline

Joyeux Noël 1875 mon enfant !

 De la part  de NEMO bien malheureux, bien seul ce soir encore! 

Jules VERNE


Et il ferme le livre, et il rend le livre à l’enfant, et il s’en va dans la neige

Et il siffle de contentement, il sait comment il va finir l’Ile Mystérieuse.


Joyeux Noël  Monsieur Jules VERNE !

Joyeux Noël...

Soufflé soufflet ! Soufflet soufflé !

 🍫


Soufflé au chocolat

  Soufflet ...


Soufflé au Comté

Soufflet...


 Soufflet du Temps


Soufflé....



Soufflet de chocolat


 Soufflé...


 Soufflet de Comté

 Soufflé...


 Soufflé au Temps


 Soufflet...


Soufflé soufflet !  Soufflet soufflé !


lundi 19 décembre 2016

Chat noir

Académie
 Si jolie
A Paris

Ma Mie

Je tourne
Autour de tes jambes

Et tu trébuches

Et je ronronne

Je t'aime

Ma Mie

Trop Chat noir
🐣

 Homme -Lige

vendredi 16 décembre 2016

On



Ce matin
Affligé
On
Est venu
Me voir
Ce matin...

Et On s’est plaint
De On
On est méchant
On est vilain
On au coin 
Maudit-On !


Ce matin
Affligé
On
Est venu
Me voir
Ce matin...


On
Détesté
On
Honni
On
L’on ne  disait que du mal
De
Ce pauvre
On 
O  
Triste musique !


Ce matin
Affligé
On
Est venu
Me voir
Ce matin...


Ah cesse tes pleurs
Gentil On
Sans toi pas De La Fontaine
-On s’ébaubit-
Pas de Chantal Goya non plus 
-on s'étonne-
Sèche tes larmes
On  mignon
Tu es aussi varié
Que le donjon
De Pons
Rose, bleu, gris, bleuté ou ocre
Tu es
Mon ami impressionniste
Tellement  beau
Ainsi
On
D’ailleurs Apollon t’aime bien
Ainsi
 Combien  
Vague
Indéfini
Confus
Poétique
Comme lui
Lokias
On !


Ce matin
Affligé
On
Est venu
Me voir
Ce matin...


On
Mon doux on
Ris plutôt
 2017
L’année à venir
C’est une année à On
 Écoute-les
Que des noms en  –on
Que des on 
Mélenchon
Macron
Fillon
Hamon
Peillon
Ils te proclament
Ils te magnifient
Ils te glorifient
On ne parlera que de toi
On Roy
En 2017
Victorieux On !

Ce matin
On
 Est reparti
Content
Ce matin !

mardi 13 décembre 2016

Les aigles Poètes



Au zénith

Au soleil
Dans un dernier regard
A midi
L’aigle Poète a fondu
Au soleil

A midi

L'aigle Poète s'est embrasé...


A midi

Au soleil
L’aigle Poète
Dans un dernier regard
S’est confondu
L aigle Poète
Au soleil

Dans le ciel de Midi

 L'aigle Poète s'est embrasé...

Dans le ciel de Midi

L’aigle Poète a confondu
L aigle Poète s’est confondu
Dans le ciel de Midi
L’aigle Poète a fondu
Au soleil
Au zénith 

L'aigle Poète s'est embrasé...

Au zénith

L’aigle Poète
S’est confondu
Au soleil
A midi
Dans un dernier regard
L’aigle Poète a confondu
Dans le ciel de midi
L’aigle Poète a fondu
Au soleil

Au zénith

 L'aigle Poète s'est embrasé…

Et le soir la République des aigles a pleuré
Son destin
Et le soir  le roi des aigles a pleuré
Son sort
Et à l’aube  moi aussi je pleure
La fatalité
Qui  fond et confond et embrase les Poètes et les aigles 
Trop présomptueux 
Pour vivre  
Ordinaires
Trop enflammés
Pour vivre 
Sans Poésie
Les aigles Poètes

Jusqu'au prochain lendemain

Au soleil
A midi
Au zénith....

vendredi 9 décembre 2016

L’oiseau Dans la cage S’est envolé…



L’oiseau
Dans la cage
Sète
An volé…


L’oiseau
Dans la cage
 Sept envolées…


L’oiseau
Dans la cage
7 ans volley…

Cesse Poète
De distraire
Avec tes jeux de mots
Sois franc
Larmoyeur
Sois lucide
Dis-nous
Mauvais rimeur
Ce qui te fait
Pleurer
Ce matin ?


L’oiseau
Dans la cage
S’est envolé…

mercredi 7 décembre 2016

PAIX ET GUERRE

A terre
Flèches argentées et carquois doré

 Et couronne de laurier
À ses boucles

Bleu Corbeau

La voix d'Apollon invite:

Pour la Cité

Ô peuples PAIX!


A ses épaules
Flèches argentées et carquois doré

 Et couronne de laurier
À ses boucles

Bleu Corbeau

La voix d'Apollon invite:

Contre la Barbarie  

Ô  citoyens GUERRE !

mardi 6 décembre 2016

Méduse



Au ciel bleu
Au soleil
Mes larmes ne coulent pas amères
 Au soleil
 Au ciel bleu

Méduse



Dans l’œil…

Au ciel bleu
Au soleil
Mes larmes  balaient les poussières
 Au soleil

 Au ciel bleu

Méduse


Dans l’œil…

Au ciel bleu
Au soleil
Mes larmes  ne me secouent pas hier
Au ciel bleu
Au soleil

Méduse

 Dans l’œil…



Au ciel bleu
Au soleil
Mes larmes colorent pourpres la mer
Au ciel bleu
Au soleil

 Dans l’œil…

Méduse


Mon œil !

lundi 5 décembre 2016

Baudelaire



Trop coquet
Le diable cire ses bottes
S’esclaffe
Le petit Baudelaire...


Le petit cireur de botte
Dans la fange
A des dents trop blanches
S’étonne le Poète Baudelaire…

jeudi 1 décembre 2016

Ah goose...




Poète passe moi
Tes gants
Poète prête moi
Tes moufles
Poète laisse moi  t'emprunter
Ton bonnet 
Poète donne moi
Ta gousse
Il fait froid dehors
Sinon  ma lyre va se désaccorder !

- Ma gousse ?
Je me suis étranglé
Je ne suis pas une vanille
Encore.

Oui ta gousse
Ou celle d’Adi
Si tu veux
Pardi
Tu entends mal
Poète !

- Ah goose…tiens là voilà ma jaune parka
Terrible dieu au coutelas.
Je t’écoute pour te transcrire….

Gousse, goose
 Apollon a un terrible accent dorien…