jeudi 10 mars 2016

Palais des Tuileries



Tous les jours
Au coucher du soleil
Il met  sa redingote verte
Et son chapeau célèbre
Et il sort de son
Palais
Des Tuileries…

Et à la lumière rasante
Du soleil
Qui baigne tout
Le long de la Seine
Il se promène
Le long du Louvre
Il contemple
De l’autre coté de la  Seine
Son palais
Qui va s’illuminer
A la nuit
Son Palais
Des Tuileries.

Au  soir arrivant
 Encore
Entre chien et loup
Il est tout  seul dans ses pensées
Et il ne fait pas attention
Aux passants qui le saluent
Respectueusement
Ni aux policiers de Fouché qui le suivent
Discrètement
Et à la lumière du soleil déclinant
Maintenant
Il arpente et mesure
Et il calcule
De nouveau
Son
Palais des Tuileries…

Là mettre des canons
Ici placer les artilleurs
Renforcer ce point
Lancer la contre-offensive
Fusiller les meneurs…
Toujours
Il imagine
Cette nuit d’aout
Quand tout tremblait
Dans un brouillard orange
Quand le sang éclaboussait
Le marbre blanc
Dans son
 Palais des Tuileries

Car s’il aime le Peuple
Il déteste la populace
Et il déteste la populace
Qui souille les Palais
Et il l’aime encore plus que tout
Plus que son Code Civil
Depuis qu’il est Maitre de la France
Son Palais
Des Tuileries…

Et il se souvient de cette nuit d’aout
Les clameurs
Les murs qui tremblaient..

Ah s’il n’avait pas été lâche
Ce soir là
S’il avait été Bonaparte
Il aurait  trouvé comment défendre
Sous-lieutenant fringuant
Son
Palais des Tuileries…

Mais bah c’est le passé
Et d’un revers de la main
Il remet cela à demain
Il ne serait pas  empereur
S'il n'avait pas été ce soir là
Froussard 
Mais quand même 
Ce n'est pas glorieux 
Mais ce n'est grave
Personne à part lui
Personne ne connait
Les affres de Napoléon
Même pas Fouché
Quand dans la nuit noire
Il rentre
Dans la lumière  
Dans son
Palais des Tuileries…



1 commentaire:

  1. Sur What is love


    https://www.youtube.com/watch?v=xhrBDcQq2DM


    Je composais Palais des Tuileries

    @AdrienDLPBR @franck_abr @OlivierStroh @pier2kan @alice22000

    RépondreSupprimer