mardi 10 novembre 2015

Richelieu !



Ça y est
La porte est fermée
La porte des appartements privés
Est close
Et le prélat peut enfin s’asseoir
Et sur le fauteuil dodu
Souffler un peu
Et attendre leur venue de ses amis…


Il connaît chacun
De ses préférés
Il connaît chacune de leurs démarches
Souples
Il connaît chacun de ses courtisans
Affamés
Il connaît chacune de leurs griffes
Acérées
Pires que celles du Roi
Il connaît chacun de  leurs ronronnements
Toujours la note 
Toujours la même note
La
Il connaît chacune de leurs extases
Près de Dieu
Il connaît chacun de leurs chagrins
Quand il les quitte
A l’aube
Le matin…

L’homme le plus puissant de France
Après le Roy
Est esclave
D’eux
De ses éminences grises
De ses amis
De ceux qui le consolaient
Ou le réjouissaient
Ou le peinaient
Enfant
De ses frères
En attrape-souris
De ses quatorze chats
Protecteurs….

Difficile
Quand même
De ne pas l’aimer ainsi
Les attendant
Dans l’ombre
Ronds ronds
Impatients
De le revoir
A la lumière du soleil couchant
Qui ensanglante
Tout
Le cardinal détesté
L'amour des chats
Dans le ronron
Réparateur
De mon poème

Richelieu !

1 commentaire:

  1. Je composais Richelieu http://yves-denisdelaporte.blogspot.fr/2015/11/richelieu.html#comment-formen … sur W. HOUSTON https://www.youtube.com/watch?v=3JWTaaS7LdU … @adriendlpbr @franck-abr @pier2kan @olivierstroh

    RépondreSupprimer