dimanche 17 mai 2015

Htéa !



Il est une déesse insatiable
Qui ne se satisfait
Jamais
De mes bières
Il est une déesse sanguinaire, cruelle et méchante
Impossible à contenter
De mes prières
Il est une divinité
A la beauté mortelle
Qui vient
Vampire
Me sucer la vie
La nuit
Vampire
Me sucer la vie
Le jour

Et j’obéis aux préceptes de la Faculté
Et je me tiens à l’écart d’elle…

Las elle vient souffler
A mes oreilles
Un terrible 17  


17

Un toujours 17

las, las, las !

Et je pleure 
Et je cours
Et je tremble
Et je mange des légumes et du poisson
Et je maudis la fatalité

Et le sort de l’avoir rencontrée

Cette déesse de la Mort
Cette déesse de la pulsion

Et je l’immortalise par mon poème
Ce matin
-Merci Apollon quand même !-

Cette déesse  
Véloce
Aux flancs de DS jaune
Féroce

Que jamais aucune bière ne satisfait

La déesse  

Ma déesse

Htéa !

1 commentaire:

  1. En écoutant Vampir d' Apollo 3 je composais déesse Htéa

    https://youtu.be/fX2Ovk-uBD0

    via @YouTube

    @adriendlpbr @franckabr @olivierstroh

    RépondreSupprimer