mercredi 13 mai 2015

Encore une bataille...



Ce matin
Hanté par leurs complaintes
La nuit dernière
Il s’est mis
Devant la toile

Et il y peint, et il y peint, et il  y peint

Le corps électrisé

Mille cris

Mille morts

Mille désespoirs

Mille fleurs pourpres


Milles  biles noires !


Pas d’autres espoirs
Ce matin
Qu’au loin l’Aurore

Qui se lève

Au loin

Et un ciel bleu

Qui se dégagera

Peut être

Dans la journée…

Et il peint, et il peint, et il peint

Rien


Que


Pour eux

Les enfants de Bogota


 Et leurs complaintes…


Ce matin

Encore  une  bataille...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire