vendredi 29 mai 2015

Le chaud et le froid !


Viens

Inspire-toi

Dans ma ville


Poétise


Me priait

A tout coin

A Cognac



La Salamandre sérieuse !





Viens

Inspire-toi


De  ma ville


Brigue



M’invitait



A tout coin

 A Cognac


François


Le roi Farceur !...



Le chaud et le froid !

Nature vivante…



Midi d’Été

A la pénombre

 Rideau 

Chat , griffes  et
 Ombres chinoises

 Je bâille
 

Nature  vivante…

jeudi 28 mai 2015

silence !


Demain dès l'aube

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

     Victor Hugo
 http://bacdefrancais.net/demain-des-l-aube-hugo.php





Bruyère                                                                                                                  Où

                                                                                                                   Vers


                                                                              


                                                           Bruits hier
                                                                                                                   




Houx vert



                                                          Honfleur



                            Où                                                                  
                                                                                                               Bruits hier



                Vers                          

                                                                                                             Bruyère


                                                            Houx vert                                        

                                                                     

Bruyère                                                                                                                  Où

                                                                                                                   Vers


                                                                              


                         Bruits hier
                                                                                                                   




Houx vert



                                                         Léopoldine



                            Où                                                                  
                                                                                                               Bruits hier



                Vers                          

                                                                                                             Bruyère

Houx vert                                        



Bruyère                                                      Où                               

                                                                 Vers


                                                                              


                         Bruits hier
                                                                                                                   




Houx vert



                                                       Victor Hugo



                            Où                                                                  
                                                                                                               Bruits hier



                Vers                          

                                                                                                             Bruyère

Houx vert                                        




Bruyère                                                                                                                  Où

                                                                                                                   Vers


                                                                              


                                                        Bruits hier
                                                                                                                   




Houx vert



                                                         



                            Où                                                                  
                                                                                                               Bruits hier



                Vers                          

                                                                                                             Bruyère

Houx vert....                                        silence !

                                           

Pour un tombeau d'Anatole !



Triste
Poète mal armé
Usé par le chagrin
Aucune de tes rimes alambiquées
Ne vaudra
Pauvre Mallarmé
Un seul de tes sanglots
Pour ton fils

Anatole

Son tombeau est ton tombeau poétique..

Tu le sais bien

Et
Nul Poète
Ne
Peut
S’envoler
Cygne noir
Vers l’azur 
Ou
Le Soleil
S’il n’est mû
Par la passion
Ou la tristesse
Ou la joie

Ou 

La mort de son fils !


Son tombeau est ton tombeau poétique...

Et pourtant

Je pleure avec toi

Mallarmé
Et je me dis

Poète
Tu ne peux pas vivre
De la mort

De ton fils

Un poète n'est pas un vampyre

Même si tu pleures toujours
Poète mal armé
De ne pas pouvoir 
Refermer 


Définitivement 

 Le tombeau poétique d'Anatole

Mallarmé

Je suis d'accord avec toi

Tout n'est pas possible en Poésie

Même pour Mallarmé

Son tombeau est notre tombeau poétique !

A jamais !



Pour un  tombeau  d'Anatole !
 

mercredi 27 mai 2015

pilou



 Poète

Veux-tu

Ce matin

Poète

Au soleil bleu de Nice

Jouer

De nouveau

Ce matin

Poète


Au soleil bleu de Nice

Compter

Les pieds

De nouveau

Ce matin

Poète

Au soleil bleu de Nice

Faire rebondir et rebondir

Le volant

De nouveau

Ce matin

Poète


Au soleil bleu de Nice

Gagner

Au genou


ou

Perdre

Au Centre


De nouveau

Ce matin

Poète

Au soleil bleu de Nice

Jouer au fou

Jouer au pilou

Être mon ami

Poète ?

------------------------------


Mon dieu

ce matin

Au soleil bleu de Nice 

Poète

Tais-toi 

Donc

Dieu du pilou

Apollon !

mardi 26 mai 2015

Le Petit Prince !



Ah

Souvent

Avec son cousin
Honoré

Il
L’a imaginé
Frêle
Dans son grand Château
Seul
Dans ses jeux
Solitaire
Dans ses promenades
Si fragile
Le Petit Prince
Dans son grand Jardin du Trocadéro
A la recherche
D’une Rose
Ou
D’un trône
Ou d’une planète
Ou d’un peuple
Ou d’un désert


Le Petit Prince….

Ah

Souvent

Avec son cousin
Honoré

Il
L’a imaginé

Toujours

Indomptable
Face
Au sort
Inflexible
Face à son destin
Toujours  dans ses principes

Pas un Petit Prince d’opérette


 Le Petit Prince

Dans son grand Jardin du Trocadéro

A la recherche
D’une Rose
Ou
D’un trône
Ou d’une planète
Ou d’un peuple
Ou d’un désert


Le Petit Prince….

Et maintenant
Saint Ex’
L’immortalise

Dans ses aventures
Il l’a gravé
Dans ses voyages

Le Petit Prince blond


Affrontant
Le Renard
Ses ennemis
Ou
Affrontant
Le Serpent Thiers
Ses partisans

Et il tient
Mélancolique 
Toujours
Ferme
A son drapeau blanc
Comme à ses moutons
Et à ses couchers de soleil

Et 

dans les nuages ou à Chambord

Toujours
Il règne sans régner
Sur les cœurs des enfants
Petit Prince
Pas petit roi
Et  sur celui de Saint Ex’
 Qui est parti 
  Rejoindre
Son cousin
Honoré
Fusillé
Toujours
Il règne sans régner

Et rit
 

 Dans la nuit étoilée 

Chambord

Le Petit Prince !


A la Vallée des Cerisiers de Nanguiyala !



Le temps d’un battement de cœur…

Petit frère


D’abord


Il y aura

Le vide
La nuit
Le soir

Les Géhennes

La Mort !

Le temps d’un battement de cils…

Petit frère

Ensuite
Il y aura
Le défilé
Des souvenirs
Le Passé  

Anubis et Saint Michel

Le jugement des Morts

La pesée des âmes


Le temps d’une envolée de colombe…

Petit frère

Enfin

Il y aura

Petit frère

Des prés  éternellement verts éternellement verts

Des chevaux sauvages

Une mare pleine de poissons argentés

Un ciel bleu toujours bleu toujours

Des tilleuls hospitaliers

Un soleil sœur

Des cerisiers toujours fleuris toujours fleuris

Le temps de l’éternité


Pour toi

Alors

 Petit frère

Rêve et rêve et rêve

Avec moi

Avec Astrid Lindgren


Petit frère 



A la Vallée des Cerisiers de Nanguiyala !



lundi 25 mai 2015

Mon épitaphe

Sur ma tombe
Passant
Ne pleure pas
Mais verse
 Pour mon fantôme
 Mille étoiles
 Mille fleurs de sureau
De ta crêpe...

Ah Roland Garros...

Cerises Rouges
À terre
 Merles Batailleurs


Ah Roland Garros...

vendredi 22 mai 2015

La vague De Tanagawa !



Ah

N’aie jamais peur  
De la Mer
Poète
Elle est libre, elle est fière, elle est grande, elle est magnanime
Dans ses flots
Toujours
Dans ses remous
Elle te permet
Poète
De  
Chérir
Le vague
De ton âme
La vague
De Tanagawa !

Ah

N’aie jamais peur  
De la Mort
Poète
Elle est libre, elle est fière, elle est grande, elle est magnanime
Dans ses flots
Toujours
Dans ses remous
Elle te permet
Poète
De  
Chérir
Le vague
De ton âme
La vague
De Tanagawa !


 Ah

N’aie jamais peur  
De toi
Poète
Tu  libre, tu es fier, tu es grand,  tu es magnanime
Dans les flots
De
Tes rimes
Toujours
Dans les  remous
De tes vers
 Permets-toi
Poète
De  
Chérir
Le vague
De ton âme
La vague
De Tanagawa !

Mais
Toujours
Dans tes planches de bois
Méfie-toi
Toujours
Poète
Dans tes estampes
Du bleu de  Prusse
Si mélancolique
Toujours
Du bleu requin…

Toujours

Cave Requiem

La vague
De Tanagawa !

mercredi 20 mai 2015

ad infinitum Boum !

Soleil

Boum

Après-midi  à Trèves

Boum

Odeur de pelouse coupée

Boum

Vert sur vert

Boum

Vélo rouge Lada

Boum


Crêpées de sureau fantôme

Boum

Arbre de Mai pimpant

Boum
Roses rose tyrien  en fleur

Boum

Bientôt la piscine découverte…

Boum


Hanuta croquant


Boum

Maudit Pythagore

Boum


Toujours prêt

Boum


Parties de flipper au Mess de Saarburg

Boum

Joueur de flute et souris et chaussettes

Boum

Frégate de Vigny

Boum

Un mardi après-midi de 3ième ou de 4ième

Boum

Je ne sais plus

Je décline

Bos

Boves

Bovem

Bovis

Bovi

Bove

Boves

Boves

Boves

Boum

Bobis

Bobis....

 

Boum

 Boum

 Boum

Je te décline à vie

 ad infinitum 

Boum !



Et les gâteaux au pavot Poètes !



Et les Roses et  les lions et  les mauvais garçons

Et la  Place des Vosges et la  Rue Saint Paul

Et Voltage FM et l' Ile Saint Louis

Et Franprix et  les Quais de la Seine

Et les ormes et  l’Église Saint Gervais

Et les toits de l’ENA  et les berges du Quai Conti

Et  la rue du Commandant Lareinty

Et le jardin du Trocadéro

Et la cendre noire sucrée  de l’amertume

Et les alouettes tues depuis

Et le miel salé des souvenirs heureux

Et le Parc de Saint Cloud

Et l’année 1995…Et..Et... Et les pleurs !

Et les rires !

Et le temps !

Et...



Et  les gâteaux au pavot Poètes !

lundi 18 mai 2015

Glas !



Glas !

L'anguille de Pons
Clochette
Du fond de son puits

Toujours sur sa ville

Bien aimée 

Veille

Toujours !

Glas !


1572-1648-1793-1830-1848-1870-1940-1962-1981-…

Glas !

 Sonne, sonne et sonne
 Sonne
 Vieille
 Toujours
Veille
Sonne

 toujours

Sonne

 Dame Anguille

 Pour sa ville de Pons

 Sa clochette !

Glas !

Anguille

 Plus que Reine de France

Sonne et sonne et sonne

 Ce matin

 Sonne....





Glas ! Glas ! Glas !



Libre penseur

Brusquement

J'ai peur !


O

 Tais-toi

Donc

Anguille

Ne sonne plus ta clochette

 Ce matin

 Cesse…


 Sinon Tu finiras 

Attrapée dans la Seugne

Anguille

Dans mon ventre

Persillée

 Anguille !



Mais

Imperturbable


L'anguille

 Sonne et sonne et sonne

 Toujours

Sa clochette

 Anguille   
 Bonne mère
Anguille

 Dame de Pons !

Glas !

dimanche 17 mai 2015

Htéa !



Il est une déesse insatiable
Qui ne se satisfait
Jamais
De mes bières
Il est une déesse sanguinaire, cruelle et méchante
Impossible à contenter
De mes prières
Il est une divinité
A la beauté mortelle
Qui vient
Vampire
Me sucer la vie
La nuit
Vampire
Me sucer la vie
Le jour

Et j’obéis aux préceptes de la Faculté
Et je me tiens à l’écart d’elle…

Las elle vient souffler
A mes oreilles
Un terrible 17  


17

Un toujours 17

las, las, las !

Et je pleure 
Et je cours
Et je tremble
Et je mange des légumes et du poisson
Et je maudis la fatalité

Et le sort de l’avoir rencontrée

Cette déesse de la Mort
Cette déesse de la pulsion

Et je l’immortalise par mon poème
Ce matin
-Merci Apollon quand même !-

Cette déesse  
Véloce
Aux flancs de DS jaune
Féroce

Que jamais aucune bière ne satisfait

La déesse  

Ma déesse

Htéa !

mercredi 13 mai 2015

Encore une bataille...



Ce matin
Hanté par leurs complaintes
La nuit dernière
Il s’est mis
Devant la toile

Et il y peint, et il y peint, et il  y peint

Le corps électrisé

Mille cris

Mille morts

Mille désespoirs

Mille fleurs pourpres


Milles  biles noires !


Pas d’autres espoirs
Ce matin
Qu’au loin l’Aurore

Qui se lève

Au loin

Et un ciel bleu

Qui se dégagera

Peut être

Dans la journée…

Et il peint, et il peint, et il peint

Rien


Que


Pour eux

Les enfants de Bogota


 Et leurs complaintes…


Ce matin

Encore  une  bataille...


lundi 11 mai 2015

L’ universelle aragne !



Dans le grand, grand château de Loches
Émerveillé
Un enfant regarde et regarde
Et
Contemple

Une majestueuse
Araignée
Repue
Faire la prière
A
Notre Dame
Et à Saint Michel
Et à tous les saints

A la rosée du matin
Dans sa toile perlée !

Et rien ne le détourne, ne le détourne
De la joliesse  de cette toile perlée
Même son père
Même la Pucelle
Même les téméraires
 Et rien ne le détourne, ne le détourne
De la joliesse  de cette toile perlée
Même son astrologue
Qui lit dans les étoiles
Même les ligues
Même les pendus !

Et il l’aime à vie
Et il ne détruit jamais leur gite
Elle le protège
Dans ses entreprises
L’araignée
Même à Péronne  
Ou devant Gand
Elle tisse à vie
Pour lui
Louis
Elle porte chance
Et elle l’accompagne
Récompense royale
 Dans son cercueil

Au paradis elle tisse, tisse pour lui…

Et il l’aime déjà  à la mort, à la vie
Et elle lui donnera son surnom
Et l’enfant a hâte de vite régner
Un jour
Prince
Enfin
Louis XI
Il fera comme elle
En toute chose

Punissant le Mal

Dans sa toile perlée

Justicier

Louis XI

Il tisse  déjà sa toile


L’ universelle aragne !

Geôlier !



Dans la cage

Argentée  
Danse

Aux reflets dorés

L’oiseau
Rare

Chante
La Muse…

Et le Poète
Danse

Et
                                    L’oiseau
Chante

Sans fin…


                                                           Ah Poète 

                                                                Geôlier

Libère-moi

                             joliet
                                    Chante d’autres que moi
S’il te plait
Ouvre la cage

Vite


Libère-moi


Ouvre la cage

grande

Poète !

Et j’en pleure

Si triste

Chante l’oiseau

Si Triste

Chante l’oiseau

Prisonnier

Dans sa cage dorée

Aux reflets argentés

Chante l’oiseau, chante l’oiseau, chante l’oiseau

Joliet

Danse, danse, danse  l’oiseau

De son Poète

Geôlier !