lundi 23 juin 2014

Loins de tout souci



Il est un petit village,
Paisible
Tout près de Paris
Loin du tumulte
Paisible..

Il est un petit coin
Paisible
Tout près de Paris
Loin de tout tumulte
Paisible…

Il est un petit cimetière
Paisible
Tout près de Paris
  Loin du tumulte
Paisible…


Loins de tout souci

Y dorment
A jamais
Retrouvés
Le fils
A jamais
Liés
La Mère

Loins de tout souci

Y sommeillent
A jamais
Attendant le réveil
Le Fils et la Mère
Y sommeillent
A jamais
Attendant le réveil

Loins de tout souci

Et les roulements de tambour du Jugement dernier

Et laissons les dormir
A l’ombre des roses blanches et rouges
Et laissons les sommeiller
Et
Rêver
 Et attendre


 le son de la Trompette du Jugement dernier..


 Et laissons les morts
Ensemble
Le fils
Loins de tout souci
La mère
Ensemble
 Loins de tout souci

Et quittons-les

Et

Repartons...

Et au passage

Maudissons

Ces damnées pointes de la barrière de l’enceinte du cimetière

toujours menaçantes

Qui rougeoient
sanglantes
toujours
insensibles
Au soleil couchant

Ces damnés barreaux mortels

toujours menaçants

toujours
 trop
insensibles


Loins de tout souci!



mardi 17 juin 2014

ma Reine de Sabah!

Jolie génoise
 

à la robe


chocolat


je t'aime déjà!


Jolie génoise

à la crème orange



je te raffole déjà


et je m'interroge

ce soir


serai-je

ma Reine

avec toi

aussi sage

que le Roi  Salomon

Jolie génoise
 

à la robe


chocolat


ou

serai-je 


dans ton maquis sucré


 aussi


 aventurier


que Théodore


ma Reine


Jolie génoise

à la crème orange


quand je vais te découper

en parts


Jolie génoise
 

à la robe


chocolat


 quand le couteau va te trancher


Jolie génoise

à la crème orange



quand je vais te déguster


ma Jolie

 génoise
 

à la robe


chocolat


ma Reine

 génoise

à la crème orange


mon gâteau de sagesse ou de folie


ma Reine de Sabah!








Qui saura...

Ce matin

à la lumière crue de l'été

le parolier
est content

au ciel bleu de l'été


le chansonnier


se réjouit!

Et il répète chaque mot lentement!

Et il se redit chaque phrase intérieurement

Et il déclame son air suavement - en fait de lui-même content!

Cette chanson est si triste - si triste à mourir- si triste...

Sa chanson le fait pleurer rien qu'en la lisant!

 Des vraies larmes attendries!

Et à midi le chansonnier se demande

qui va chanter
enfin
la mortelle symphonie
qui va porter
enfin
la tunique de Nessus
ensanglantée
qui va oser
enfin

chanter

à la lumière de la Mort

un air si simple

un air si mélancolique


 à l'ombre de la vie!

Et maintenant le parolier s'interroge ce soir

c'est clair

son œuvre le dépasse!

Et il est mécontent

il le sait

il condamne à la Mort l'interprète

son chanteur!

Et s'il jetait

au feu

la partition
et
les paroles
et
le sort...



tout serait si simple?



Et

depuis

à

chaque fois qu'il l'entend

son succès

à la RADIO

maintenant

il le sait condamné!


Et

depuis

à 

chaque fois qu'il l'entend

à la RADIO

son chanteur

maintenant

il pleure

et maudit son inspiration

qui tue un jeune homme
 lentement

 comme un liseron
 tue un lys blanc

 surement

et il prépare déjà

sa réponse


au Dieu tout puissant


qui lui demandera

 nécessairement

des comptes



à son  Lazare

 

Qui saura...







 




lundi 16 juin 2014

Mon chaton..

Mon chaton..


Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..
Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..
Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..





 Mon chaton..





 Mon chaton..





 Mon chaton..





Mon chaton..




 Mon chaton..




Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..


 Mon chaton..

Mon chaton..

 Mon chaton..

Mon chaton..



Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..
Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..
Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..Mon chaton..



 Mon chaton m'impressionne!

Et il grandit!

Et elle n'est plus  chaton!

Et je regrette déjà

parti  le temps des chatons parti!

Mon chaton est mort!

Jusqu'au prochain!


Mon chaton..

mercredi 11 juin 2014

mais qu'en vers

Apollon de Pons

ce matin

je ne te sacrifie pas un coq

ce matin

je ne te socrate pas

ce matin

Apollon de Pons

je te sacrifie une poule

ce matin

une poule couarde

comme moi

ce matin

Apollon de Pons

une poule avide de tes grains de maïs
 
comme moi

ce matin

je te sacrifie

une poule

mais qu'en vers

Apollon de Pons

ma poule

pour toi

 mais qu'en vers

pour qu'elle me donne plein de poussins

jaune Muse

à partir de ce matin

 mais qu'en vers

pour t'honorer

je te la dédie

pour te continuer

 mais qu'en vers

Apollon de Pons!


moi Pâris!

Apollon

pour toi

Héros


j'abandonne

sur le champ de bataille

tout

cimier argenté
armure dorée
lance bronzée

sur le champ de bataille

tout

pas pour Hélène
ni pour ma vie
ni pour ma renommée
ni pour Aphrodite

sur le champ de bataille 

cimier argenté
armure dorée
lance bronzée

 j'abandonne tout

Héros


Apollon

pour toi

je m'abandonne

adieu réputation
adieu Troie
adieu

adieu

maudit dieu

maudit Apollon

j'abandonne tout

pour ta Lyre

moi ton serviteur

moi ton pauvre Poète

moi  Pâris

Apollon

je la chante mieux avec toi

 je la chante mieux que des armes

je la chante mieux avec la Lyre

mon arme

moi Pâris

la Guerre de Troie!

mardi 10 juin 2014

S’il avait pu tout simplement..



Ah

Tous les jours

A minuit

C’est le même rituel !


La plume dans l’encre

Baveuse

Le papier fin

Parfaitement vierge

Prêt

L’écrivain

Le sait

Apollon arrive

L’attente…

La

Cuiller tiède

Dans le thé  noir

L’attente…


Et puis c’est l’endormissement

Et puis c’est le sommeil au tic-tac de l’horloge !



Et puis

Il y a un lac !


Un vaste lac

Gelé

Trop Vaste

Trop gelé

Trop sûr !

Un lac confident où les enfants aiment tant patiner !


Et puis il y a  la neige partout

 Cette neige qui commence à fondre

Trop de neige scintillante…


 Et puis il y a ce rouge

Au loin

Ce rouge

Qui envahit


Tout

Qui noie le ciel bleu

Qui noie le vert des sapins

Qui noie le vaste lac

Qui  le noie

Lui aussi et le fait disparaître!


A l’aube  le réveil est brusque


Et il étouffe et il crie

Et il vomit une nouvelle fois
….

Et il reprend lentement conscience

Et sur la table

Encore des pages écrites à l’encre violette

Une trentaine de pages

Qu’il relit encore ce matin

S’émerveillant
De ses créations
S’effrayant

De ces personnages

Peter Pan
Wendy
Le Monde Imaginaire

Qui prennent consistance

Le Capitaine Crochet
La Fée Clochette

Qui le rendent célèbre
Au Théâtre
Dans les films
A Londres
Dans le monde entier

les enfants perdus!


Ah


Une trentaine de pages
Par nuitée
Une trentaine de pages
Sanglante Apnée
Une trentaine de pages
Nocturne Marsyas..

Une torture
Qui le fait pleurer chaque matin
En y pensant

Pauvre Barrie

S’il pouvait renoncer à son œuvre !

S’il avait pu tout simplement.. sauver son frère!

vendredi 6 juin 2014

ma fleur bleue!

Elle faiblit

sous le poids de la neige qui recouvre,  recouvre  tout



-cadeau du Gnome de  Janvier!-


mais elle ne vacille pas

sous la pluie qui  bat, bat, bat  tout



-maudit Génie de Mars!-



mais elle continue de croître

sous la chaleur torride qui épuise tout



-généreux Soleil d'Août!-


mais


elle persiste

quand même
copernicienne
malgré tout



et je l'aime pour cela

elle

si fragile, si frêle, si résistante

elle

quand elle se fraie à travers la neige épaisse

elle

ma jolie

quand elle reprend sa place au retour du soleil

elle

ma douce

quand elle renaît sous la rosée du matin

elle

ma fée


quand elle  brille

ma fleur
dans mes champs
ma fleur
dans mes chants

si modeste


quand elle me dit

je ne t'oublierai jamais

Novalis

ma Reine
 jamais cueillie
ma Dame 


alors

je l'aime à la mort 


à mon tour


ma fleur bleue!










mercredi 4 juin 2014

Boule de neige..Boules de neige!

Boule de neige

que
l'on

secoue


un jour de NOËL

généreusement

enfant


pour l'assemblée

des parents


et

 que

 l'on

secoue


nostalgiquement

 un jour d'aventure dans le grenier



adulte


et que l'on veut

égoïstement 

sur sa tombe

 vieillard

voir

n' être

secouée


 que par la Mort!

Boules de neige! 

mardi 3 juin 2014

O Tang Capitaine!

Juin!

Lac de Cadeuil!

Mer de pavots!

Mon âme

 tangue
 dans 
la Tempête

framboise..

O

Tang

Capitaine!