vendredi 10 janvier 2014

Lawrence d'Arabie!

Dans la cour de la caserne

humblement


les yeux baissés

le soldat
balaie
la poussière

 les yeux baissés

le soldat 
secoue
le sable

 les yeux baissés

le soldat
rouille
les grains

 les yeux baissés

 le soldat épuise les feuilles

 les yeux baissés

le soldat
éventre
les glaçons

année après année
inépuisablement
saison après saison

 dans la caserne


dans la gadoue
au soleil d'automne
dans la tiédeur printanière


humblement

anonyme

et personne ne le voit
et personne ne prend garde à sa présence

ce soldat  sans nom
ce soldat sans passé
ce soldat NEMO
ce soldat sans....


O

le soldat garde ses yeux

éternellement rivés
au sol

 et le soldat ne les lève jamais

car dans ses prunelles pourpres

...on y tremble et on y grince des dents et on y a peur!
...on y voit des empires et s'effondrer et se créer et se maintenir!
...on y voit la Mort danser et massacrer et faucher des peuples!
...on y voit des mères pleurer et pleurer et pleurer leurs enfants égorgés!
...on y voit des pères porter  et porter et porter dans leurs bras leurs enfants massacrés!
...on y voit Mars souffler dans la conque- horrible rhapsodie!

..on y voit...

et le soldat balaie et le soldat balaie et le soldat balaie

 les yeux fermés

c'est mieux ainsi
pour tout le monde
c'est mieux ainsi
pour lui

et le soldat file et le soldat file et le soldat file

sur sa moto
les yeux baissés
à toute allure

son destin

et le soldat suit et le soldat suit et le soldat suit

la ligne
les yeux fermés
le virage

sa vie

et le soldat rencontre et le soldat rencontre et le soldat rencontre

 la Mort

et

enfin
plus personne n'aura peur de mes prunelles

se dit en levant les yeux enfin vers elle en pleurant de joie

Lawrence d'Arabie!



....



















1 commentaire:

  1. En rédigeant Lawrence d'Arabie http://yves-denisdelaporte.blogspot.fr/ j'écoutais EUROPE Final Countdown https://www.youtube.com/watch?v=9jK-NcRmVcw … @adriendlpbr @AubreeFranck

    RépondreSupprimer